La semaine de 4 heures – Timothy Ferriss

Le titre du livre est volontairement provoquant. C’est que l’on se trouve réellement devant un livre iconoclaste, qui bouscule nos valeurs. Mais le bénéfice que l’on retire de sa lecture est indéniable.

Titre : La semaine de 4 heures – travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !
Auteur : Timothy Ferriss
Titre original : The 4-hour workweek: escape 9 to 5, live anywhere and join the new rich

acheter

Le livre et son auteur.

A première vue, et pour beaucoup, le titre et la couverture du livre peuvent faire penser à l’une de ces arnaques malheureusement trop nombreuses qui nous prometttent de nous enrichir rapidement et surtout sans effort. Un peu comme ces prétendus livres de développement personnels gratuit en pdf que l’on trouve à télécharger sur internet et qui ne sont que des recueils de conseils ineptes et qui cherchent à vous vendre des « formations » bidons.
Or La semaine de 4 heures est bien loin de tout cela.
En prenant le risque de ce titre, Ferriss a voulu convoquer ici un fantasme quasiment universel que personne ne croit possible un jour de vivre : Vivre une vie de rentier, de millionaire, sans rien faire ou presque. Son but véritable est de nous faire changer notre point de vue sur le travail et vivre en fonction de nos propres priorités.

L’auteur

Tim FerrisTim Ferriss est né en 1977. Alors qu’il travaillait dans le secteur de la vente dans une grande entreprise de stockage de données, il a commencé en parallèle à monter son propre business de vente de suppléments alimentaires par internet. Nous sommes en 2001 et ce secteur est balbutiant. Tout est à inventer. Il va instinctivement mettre en place la stratégie et la méthode qu’il théorisera plus tard dans son livre la semaine de 4 heures. Tout simplement parce qu’il aime les voyages et souhaite profiter au maximum de la vie, il commence à externaliser 80% de ses tâches, à éliminer beaucoup de choses « encombrantes » pour l’esprit, à pratiquer ce qu’il appellera plus tard l’ignorance sélective et réussi finalement son objectif de réduire son temps de travail à une vingtaine de minutes par jour. Il a pu écrire ce livre justement parce qu’en quelques années il a réussit à organiser ses affaires et sa vie pour ne plus travailler que 4 heures par semaines.

citation Tim Ferris

Le contenu du livre « la semaine de 4 heures »

Ce que propose tout d’abord Tim Ferriss c’est de bousculer nos valeurs et de nous poser la question de ce qu’est le travail et qu’est-ce qu’être riche. Il commence par développer le concept de revenu absolu et revenu relatif.

Prenons comme exemple une personne qui, selon les critères communément admis « gagne très bien sa vie » en travaillant 70 heures par semaines, et une autre, plus modeste, avec un salaire mensuel beaucoup plus bas, et qui travaille une vingtaine d’heures par semaine. Qui est la plus riche ?
Selon le système de valeurs généralement accepté par tous, il s’agit de la première. Mais si on change ces valeurs, et que l’on admet que le temps, les loisirs, la possibilité de s’adonner à ses passions, de voyager et de profiter de la vie, sont également des valeurs et qu’elles ne sont pas moindres, on commence à en douter. En effet, rapporter à l’heure, la deuxième personne gagne près du double de l’autre et dispose de trois fois plus de temps libre. La première personne a un revenu absolu plus élevé mais un revenu relatif plus faible, si on prend en compte des critères tels que la liberté, le temps disponible, la qualité de vie, etc…
A quoi sert-il de gagner beaucoup d’argent si on n’a pas le temps d’en profiter ? Ce système ne peut satisfaire que ceux qui considèrent l’accumulation de biens matériels comme un aboutissement. Pour ceux qui en revanche cherchent à avoir plus de temps afin de découvrir le monde, passer du temps en famille, créer, vivre ses rêves et ses passions, Tim Ferriss propose de changer de paradigme.
Bien sûr, nous le verrons, il ne nous dit pas de tout simplement travailler moins pour avoir plus de temps, quitte à gagner moins. Il est selon lui possible de gagner beaucoup plus en travaillant moins, et il le démontre. On voit encore une fois pourquoi, par les temps qui courent, cette proposition est iconoclaste.

Ferriss base son livre sur sa propre expérience, ce qui est un gage de réalisme. Mais attention, il ne faut pas prendre le titre au pied de la lettre. D’ailleurs, comme le relevait le New York Times à la sortie du livre en 2007, une des principales critiques que l’on peut faire à La semaine de 4 heures est que l’auteur lui-même passe bien plus de temps que celà à faire la promo de sa méthode, de conférences en interviews et d’articles de blogs en séminaires. Mais si il ne dément pas celà, il affirme qu’il s’agit de trouver sa propre définition du travail, et que quand le travail n’est plus contraignant, les heures ne comptent pas. Son travail de promotion, il l’appelle d’ailleurs lui-même son « évangélisation ». A partir du moment où l’on prend plaisir à travailler, et que celà ne diminue pas la qualité de vie, alors ce n’est plus du travail.
C’est sans doute un peu simpliste mais ça a le mérite de bien nous faire comprendre ce que veut dire l’auteur avec ce titre. Le « travail » dans ce sens là est ce qui est aliénant dans notre activité quotidienne. Tout le reste participe à l’épanouissement et au plaisir.
Une semaine réellement de 4 heures, même si elle est possible, est tout de même assez peu probable pour la plupart d’entre nous. Mais Tim Ferriss affirme qu’il est en tout cas possible, et facile, d’au moins diviser par deux sa masse de travail. Et, ce qui est bien sûr tout l’intérêt du livre, il explique pourquoi et comment.

Alors, voici ce que nous apprend, entre autres choses, ce livre :
– comment optimiser son temps et s’organiser pour gagner en un mois, à raison de 4 heures par semaine, ce que nous gagnons aujourd’hui en un an.
– comment rejoindre le groupe de ceux que Ferris nomme les Nouveaux Bienheureux, qui réalisent leurs rêves et jouissent de la vie sans attendre une hypothétique retraite.

enjoy

La semaine de 4 heures expose pour commencer la théorie de Ferris. Ici, on pourra faire un petit reproche à ce livre : Tout ce qu’affirme Ferris n’est pas systématiquement appuyé par la citation d’études ou d’articles qui font autorité et qui permettraient d’assoir une légitimité à ce qu’il dit. Beaucoup de ce qu’il décrit l’est, mais une partie de ses arguments peut paraitre péremptoire. Mais heureusement sa théorie devient très concrète au fur et à mesure des exemples et témoignages cités. On se rend compte que même si il peut sembler parfois un peu empirique, son « système » est plein de bon sens et fonctionne de toute évidence.

Prenons quelques exemples. L’une de ses théories est celle des 80/20.
En résumé, on peut dire que 80% de votre activité vous apporte 20% seuleument de vos revenus. Et logiquement les 20% les plus rentables sont dilués au milieu de tâches chronophages et moins rentables. Il propose simplement d’éliminer ou de déléguer ces 80% de tâches afin de se concentrer sur ce qui compte vraiment.
Et il propose une série d’exemples, mais surtout d’outils très pratiques et très concrets afin de nous aider à parvenir à cette bascule. On trouve par exemple dans le livre de Tim Ferris des procédés simples pour se libérer de la dépendance aux mails, à l’addiction aux réseaux sociaux afin de s’en servir réellement pour croitre plutôt que d’y perdre sont temps. Ferris nous donne aussi un tas d’astuces pour négocier avec les clients difficiles, ou pour rédiger une proposition de télétravail à l’intention de votre patron…

Il livre aussi des exemples d’activités ou de business qui ne requièrent que peu de temps de travail régulier et qui génèrent des revenus passifs.
Attention, il ne faut pas non plus être naïf. Avant de pouvoir jouir de son temps en regardant tranquilement son compte en banque gonfler en sirotant un cocktail sur une plage du Costa Rica, il faut être prêt à investir pas mal de temps au départ, et fournir souvent une grosse quantité de travail afin d’avoir un outil qui roule presque tout seul pour vous. Il s’agit d’amorcer la pompe en quelque sorte, et l’investissement en terme d’énegie et de temps (pas forcément en terme d’argent) pourra tempérer l’enthousiasme de certains. Mais là encore Tim Ferriss nous prend par la main et expose des procédures types et des idées concrètes afin d’y parvenir.

C’est une nouvelle forme de management que Ferris propose. Un « management par l’absence », ou celui qui réussit est celui qui adopte un régime strict en ce qui concerne les informations et qui cultive une ignorance sélective. Celui qui atteint l’objectif de profiter de la vie sans se soucier de ses revenus est celui qui élimine les tâches non-essentielles ou les délèguent. Déléguer, simplifier, éliminer 80% de son activité a aussi l’énorme avantage d’aider à la croissance de ses revenus. La semaine de 4 heures explique les mécanismes que ces changements enclenchent et comment travailler moins peut nous faire gagner plus.

Le but de la méthode de Tim Ferris est de démontrer qu’il est possible de ne plus avoir à travailler, ou presque, et de vivre la vie de ses rêves. Il s’agit d’augmenter considérablement sa qualité de vie, de se concentrer sur le style de vie plutôt que sur gagner le plus possible. La prospérité et l’aisance financière sont finalement des « effets secondaires » de cette méthode.
En résumé, même si l’on aspire pas forcément à travailler 4 heures par semaine, ce livre reste une très grande source d’inspiration pour qui souhaite se rapprocher un peu plus de ses rêves.

Note : La dernière édition de la semaine de 4 heures a été revue et augmentée. Certains outils (notamment ceux liés à l’internet et aux nouvelles technologies de communication) qui pouvaient être devenu obsolètes ont été ré-actualisés. De plus cette nouvelle mouture contient de nombreux témoignages de lecteurs qui ont doublé leurs revenus, réorientés une grande partie des tâches les plus chronophages ou contraignantes, et qui ont dans le même temps amélioré grandement leur qualité de vie.

Avis des lecteurs

Lire les commentaires des lecteurs de La semaine de 4 heures sur Amazon. L’avantage d’Amazon c’est que les achats sont vérifiés. C’est à dire qu’on est sûr que les commentaires viennent de personnes qui ont réellement lu le livre.
avis

En bref : Les plus et les moins

les plus

  • Un programme de rêve, anti métro-boulot-dodo.
  • Très motivant pour changer sa vie.
  • Une méthode pas-à-pas et éprouvée, et des techniques organisationnelles expliquées clairement.
  • Nouvelle édition plus documentée et actualisée.

Les moins

  • Le titre est trompeur et risque de décevoir les naïfs. Travailler 4 heures pas semaine n’est pas pour tout le monde. Mais diviser sont temps de travail par deux tout en multipliant par deux ses revenus, c’est déjà pas mal !
  • Une méthode de bon sens, mais qui manque parfois de caution scientifique ou économique. On aimerait voir des résultats d’études ou de statistiques pour étayer certaines affirmations.
  • Pas pour ceux qui souhaitent devenir riche sans rien faire. Il s’agit d’abord de vivre mieux en travaillant moins.

Quel format ?

Outre l’édition papier classique, La semaine de 4 heures existe en version numérique (Kindle ou iBook) et audio.
A noter que l’édition audio est la version intégrale du livre et dure plus de 9 heures ! Idéal pour écouter sur la plage, les orteils en éventails, ou lors d’un long voyage.

acheter

Du même auteur

Les outils des géants : leurs clés pour réussir

3 commentaires sur “La semaine de 4 heures – Timothy Ferriss

    1. Merci ! Oui, sur la valeur de l’argent (absolue ou relative), c’est une idée toute simple mais de bon sens. Le genre d’idée qui aide à changer totalement de point de vue et à se sentir plus libre et plus léger, à avancer.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s