Stratégies de prospérité – Jim Rohn

Les « 7 stratégies pour la prospérité et le bonheur » (traduction littérale en français du titre original) sont un concentré de bon sens et d’esprit pratique, destiné à atteindre ses objectifs, qu’ils se situent sur le plan professionnel ou personnel (ou les deux en même temps.)

Pas de formule magique dans ce livre de développement personnel. Jim Rohn ne vend pas du rêve en écrivant des banalités bien emballées. Juste des principes fondamentaux, à appliquer avec discipline, pour un résultat tangible.
Un livre référence.

Titre : Stratégies de prospérité
Auteur : Jim Rohn
Titre original : 7 strategies for wealth and happiness

acheter

L’auteur

Jim RohnJim Rohn est un entrepreneur américain, né en 1930 et mort en 2009.

Fils de fermiers de l’Idaho, il a quitté l’université après seulement un an d’étude. Il a trouvé du travail comme magasinier chez un distributeur de compléments alimentaires par correspondance. Rejoignant plus tard d’autres entreprises dans ce domaine Jim Rohn deviendra millionaire après avoir fait grandir ces sociétés de façon impressionnante.
Cité souvent comme exemple de réussite professionnelle il est souvent appelé à témoigner de son parcours et fini par se consacrer presqu’exclusivement à donner des conférences et conseiller des chefs d’entreprises. Au point qu’on dit de lui aujourd’hui qu’il est un philosophe des affaires.

Il élargit alors son discours et explique comment ses principes peuvent être appliqués à la vie personnelle, à la réussite au sens large, au développement de soi, dans son livre Stratégies de prospérité.
Il fut le mentor de Tony Robbins, dont on connait aujourd’hui le succès (à lire, ma chronique de Pouvoir illimité de Tony Robbins) et l’inspirateur de nombreux autres auteurs. On trouve souvent des citations de Jim Rohn en exergue dans de nombreux livres de développement personnel.

citation Jim Rohn

Le contenu du livre « stratégies de prospérité »

Parvenir au succès et vivre une vie heureuse est sans doute la quête la plus universelle qui soit. Et pourtant chacun n’a pas la même définition de ces mots. Jim Rohn débute donc son livre en tentant de définir les concepts de succès, de bonheur, de réussite, de prospérité et surtout en mettant le lecteur en confiance sur le fait que ce livre ne s’adresse pas uniquement à ceux qui veulent devenir millionaire en peu de temps. Il s’agit surtout de parvenir à une vie libre, équilibrée et heureuse que ce soit financièrement, physiquement, personnellement, intellectuellement, spirituellement, etc… Prospère signifie d’abord ne pas se sentir limité. Ce qui est évidemment relatif aux besoins que l’on a.
Il parle par exemple de ses parents, fermiers dans l’Idaho, et parfaitement heureux dans leur vie. Ils n’étaient pas millionaires mais étaient parfaitement satisfaits par la plupart des aspects de leur vie. Ils étaient donc selon leurs propres critères heureux et prospères. Et ils ont, sans en être forcément conscients, probablement appliqué cette discipline dont parle Jim Rohn.
Comme je l’ai dit plus haut, le titre original du livre est beaucoup plus complet que le titre en français. Car il y est question de prospérité mais aussi de bonheur.

Selon Jim Rohn il y a deux sortes de souffrances que nous pouvons endurer : Celle induite par la discipline et celle induite par le regret et la frustration. A nous de choisir laquelle est acceptable. Et ceci résume parfaitement l’esprit de ce livre, Stratégies de prospérité. En effet il n’y a dans cet ouvrage aucune formule magique, trucs ou astuces pour parvenir à une vie d’abondance en un claquement de doigt. Tout est affaire de discipline. Oui, je sais, ça peut être décevant à entendre, mais d’un autre côté c’est aussi rassurant. Car c’est réaliste et concret. Et donc tout à fait possible à mettre en œuvre.
Mais encore faut-il savoir de quelle discipline on parle. Il faut d’abord avoir un plan et adopter une stratégie pour appliquer ce plan. Le succès, dit l’auteur, ce n’est finalement que quelques simples stratégies appliquées chaque jour avec discipline. Parvenir au sommet, remplir ses objectifs, ne s’accomplit pas à coup de baguette magique, mais à force de persévérance.

topcity

Voilà les 7 stratégies que propose Jim Rohn :

  • Libérer le pouvoir des objectifs

Pour réussir, il faut une raison, un motif. L’objectif est la destination. Le chemin et le moyen de parvenir à cette destination ne peut pas se révéler si la destination n’est pas clairement définie. Il faut des objectifs à long terme et des objectifs à court terme. Et il faut que ces objectifs soient le plus précis possible. Les objectifs à court terme doivent être réalistes et nous paraitre atteignables. Mais il faut aussi viser haut. Car c’est l’effort qui motive à l’action.
Le chapitre sur les objectifs est très détaillé et est particulièrement clé. Il faut absolument le lire et le relire. Car poser ses objectifs est l’étape première et indispensable vers une vie réussie. Si les objectifs sont mal définis, le reste sera laborieux voire inutile. Dans ce chapitre l’auteur nous propose un exercice pour définir nos objectifs.

  • Etendre la sphère de ses connaissances

Apprendre. Augmenter son savoir. On ne sait jamais assez. On peut apprendre à partir des livres, des conférences, des études, mais aussi des autres et surtout de soi même. A la fin de chaque semaine, réfléchissez à ces 7 derniers jours et voyez quelles leçons vous pouvez tirer de vos actions et des événements traversés. Apprenez de vos échecs, sans vous en vouloir. Chaque échec ou demi-réussite est une leçon.

  • Apprendre à changer

Prendre conscience de notre propre façon de penser peut aider à réaliser pourquoi nous bloquons toujours au même endroit, pourquoi nous ne décolons pas. Il faut donc d’abord reconnaitre sa propre personnalité et ensuite accepter de la changer si celle-ci est la cause de nos échecs. Nous passons notre temps à blâmer les autres ou la conjoncture ? Peut-être est-il temps d’assumer notre part de responsabilité dans notre propre situation. Y-at’il toujours quelque chose sur notre route pour nous empêcher d’avancer ? Peut-être doit-on admettre que beaucoup de ces choses ne sont que des excuses pour cacher notre peur du changement.
Mais comment changer ? Cela semble parfois une tâche immense. Rohn nous donne des idées dans ce livre et surtout nous aide à faire un plan pour parvenir à changer dans la bonne direction.

  • S’occuper de ses finances

Jim Rohn propose d’apprendre à vivre avec 70% de ce que l’on gagne. C’est à dire que 70% de nos revenus doivent servir à payer les dépenses incompressibles de la vie (loyer ou emprunt, nourriture, énergie, dépenses quotidienne, impôts,…). Que faire des 30% restants ? Selon Rohn, 10% doivent servir à des dons, 10% à l’investissement (que ce soient des investissement financiers ou dans votre éducation) et 10% en épargne.
Selon lui les gens qui ont du mal à vivre de leurs revenus dépensent d’abord leur argent et épargne ensuite ce qui leur reste, si il en reste. Les gens riches épargnent d’abord une partie de leur argent et dépensent ensuite ce qu’il reste.
Dans ce chapitre Jim Rohn nous enseigne également comment ajuster le tir, car les revenus ne sont pas toujours réguliers et il peut y avoir des ponts entre les 3 fois 10%. Comment donc adopter une discipline qui ait tout de même de la souplesse.

  • Maitriser le temps

La gestion du temps est fondamentale. Il y a 3 types d’erreurs que nous faisons avec le temps.
Soit nous le laissons filer, par procrastination ou par négligence, et au final nous n’accomplissons pas grand chose. Soit nous sommes rigides et ne considérons le travail que comme un nombre d’heures à accomplir. Soit nous sommes des bourreaux de travail, des workaholics, qui passons tout notre temps à travailler sans voir la vie passer.
La bonne attitude se situe à la croisée de ces 3 là. Il faut accorder de l’importance à chaque aspect de la vie. Se concentrer sur la productivité plutôt que sur le nombre d’heures. Se connaitre soi-même et découvrir à quelles heures nous sommes le plus productif. Mettre à profit le temps libre pour le repos, la vie sociale et familiale ou l’auto-éducation. et surtout planifier ses journées, si possible le matin ou la veille au coucher.

  • S’entourer de gagnants

Nous sommes tous influencés par les gens qui nous entourent. Ici nous ne parlons pas seulement de travail. Nous parlons aussi des gens qui nous font grandir, qui apportent de la valeur à notre vie. Evitons les perdants, ceux qui se plaignent tout le temps, les personnes toxiques, etc… On a tendance à sous-estimer l’influence que peuvent avoir ces personnes sur notre propre mentalité.

  • Apprendre l’art de bien vivre

Privilégier la qualité à la quantité, dans tous les domaines. L’abondance est en effet plus un sentiment de satisfaction qu’une accumulation. Que ce soit en nourriture, en culture, en amitié, en relations en général, il faut savoir s’entourer de choses ou de gens qui ont vraiment une valeur à apporter au monde et qui donc enrichissent notre vie.
Dans ce chapitre Jim Rohn développe également comment les émotions sont des forces qui peuvent être productrices de prospérité et de bien-être et comment les orienter dans ce sens.

Il n’y a pas ici assez de place pour développer plus les concepts décrits dans ce livre relativement épais, et je vous encourage vraiment à le lire pour aller vraiment au cœur de ces stratégies et pour surtout commencer à les appliquer.

Moins connu que ceux qu’il a inspiré (comme Tony Robbins ou Jack Canfield par exemple) Jim Rohn a écrit pourtant avec Stratégies de prospérité un livre fondamental du développement personnel. C’est un livre de base qui a l’immense mérite de ne pas paraitre ésotérique et qui ne promet rien de magique. Au contraire, il encourage à la discipline et au travail, mais offre en même temps des façons motivantes d’y arriver. Discipline et travail, cela peut-être décourageant à entendre, mais ce livre est tout sauf décourageant. C’est au contraire une source de motivation de premier ordre !
Un livre de développement personnel auquel même les plus sceptiques adhéreront. Ce livre est un investissement intelligent.

Si vous achetez ce livre, prenez bien la dernière édition, revue et corrigée, de 2015. En effet, la première version parue dans les années 80 est un peu datée.

Avis des lecteurs

Lisez les commentaires des lecteurs de Stratégies de prospérité sur Amazon. L’avantage d’Amazon c’est que les achats sont « vérifiés ». C’est à dire qu’on est sûr que les commentaires viennent de personnes qui ont réellement lu le livre.

avis

En bref : les plus et les moins

les plus

  • Très terre à terre. Enfin du concret, crédible et réalisable.
  • Facile à lire, écrit sur le ton de la conversation, comme si on avait un coach personnel.
  • Du bon sens évident, mais auquel on n’avait pas forcément pensé.
  • Une nouvelle édition actualisée et modernisée (parue en 2015).

les moins

  • La traduction en français est parfois maladroite, mais rien de rédhibitoire.
  • Pas pour ceux qui attendent une formule magique. La discipline est le maitre mot du livre.

Quel format

Privilégiez la nouvelle édition (de 2015), bien plus actuelle que la première. En plus il semble qu’elle soit moins chère !
J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de version audio de Stratégies de prospérité en français. La version originale, en anglais lue par l’auteur, est basée sur la première édition. Quelques passages sont donc un peu désuets.

acheter

 

Du même auteur

Douze piliers (roman) – co-écrit avec Chris Widener

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s